Nous sommes le  

Accueil > Actualité > 11-Décembre dans le Centre-Est : L’Onatel contribue à la normalisation de (...)

11-Décembre dans le Centre-Est : L’Onatel contribue à la normalisation de l’école Bogaré B

LEFASO.NET | Par Juste Ephrem ZIO

vendredi 6 décembre 2019

Dans le cadre du 11-Décembre 2019 qui se tient à Tenkodogo, chef-lieu de la région du Centre-Est, l’Office national des télécommunications (Onatel) a normalisé l’école Bogaré B qui était sous paillotes. La cérémonie de remise de l’infrastructure s’est déroulée le jeudi 5 décembre 2019, sous la présidence du ministre de l’Education nationale et le parrainage de la ministre du Développement de l’économie numérique et des Postes.

11-Décembre dans le Centre-Est : L’Onatel contribue à la normalisation de l’école Bogaré B

Après l’école de Pog-Nere Kougri dans la commune de Manga en 2018, c’est l’école Bogaré B de Tenkodogo qui bénéficie de la générosité de l’Onatel. Cet établissement, naguère à deux classes sous paillotes, est désormais une école normalisée comprenant quatre classes entièrement équipées, un bureau, un magasin, des latrines. Un forage a également été mis en place.

Et pour assurer la sécurité des élèves, l’Onatel a clôturé l’école Bogaré B et offert cinq box de police pour contribuer à la régulation de la circulation routière dans la ville de Tenkodogo. Le coût total de ces dons est de 60 millions de F CFA.

L’objectif, pour l’entreprise, c’est de contribuer à améliorer l’offre et la qualité de l’éducation dans la ville de Tenkodogo et réduire le taux de déperdition scolaire précoce avec son corollaire d’exode rural et de pires formes de travail des enfants.

Pour le directeur général de l’Onatel, Sidi Mohamed Naïmi, l’inauguration de l’école Bogaré B est la preuve manifeste de l’intérêt que son entreprise accorde à l’éducation des enfants. De son avis, les entreprises privées, selon leurs moyens et nonobstant leurs contributions fiscales, doivent appuyer le gouvernement dans la mise en œuvre des politiques de développement du pays.

C’est pourquoi, dit-il, l’Onatel a décidé d’apporter son aide aux efforts fournis par les premières autorités du Burkina. Les actions citoyennes étant l’épine dorsale de la responsabilité sociétale de son entreprise, Sidi Mohamed Naïmi a souligné qu’en plus de développer l’économie numérique, l’Onatel s’est engagé à soutenir les secteurs comme l’éducation, la santé, la promotion de la femme, le sport, etc.

Grand bénéficiaire de l’action citoyenne de l’Onatel, le ministre de l’Education nationale a exprimé sa reconnaissance à la nationale des télécommunications. Pour le ministre Stanislas Ouaro, c’est conscient qu’un cadre d’enseignement et d’apprentissage sain et attrayant contribue à l’amélioration de l’accès et de la qualité de l’éducation que le président du Faso a pris l’engagement, en novembre 2015, de résorber, d’ici 2020, les 4 353 salles de classe sous paillotes. Ainsi, il a souhaité que d’autres entreprises emboîtent le pas de l’Onatel, car « chaque enfant qu’on enseigne est un homme qu’on gagne ».

Juste Ephrem ZIO
Lefaso.net

Portfolio

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Météo
Tenkodogo
Inconnu, Humididté : %
Max : °C
Min : °C

°C
Inconnu
Newsletter
Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité
du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter